jueves, 9 de junio de 2011

Colonnel Reyel

Toutes les nuits


J’arrive pas à te l’avouer mais je suis tombé sous ton charme,
J’ai trop lutté contre mes sentiments je dépose les armes
C’est sans doute ce qu’on appelle l’Amour,
Qui aurait pu dire que je connaitrai ça un jour ?

J’ai pas le courage de te le dire en face
Je profite de cet instant pour briser la glace
Oh, j’ai trop de fierté ça m’agace
Finalement peut-être que je ne suis pas assez coriace

Faut que tu saches que…

[Refrain]
Toutes les nuits je pense à toi
Toutes les nuits je rêve de nous deux
Toutes les nuits je pense à toi
Tout près de moi je nous vois tous les deux
(x2)

Dès que la nuit tombe, tu es dans mes rêves
Je m’imagine à tes cotés, embrassant tes lèvres
Sois ma maîtresse, apprends-moi, je serai ton élève, girl
J’aimerais être celui veux-tu être celle
T’es la seule et l’unique avec qui je veux vivre
J’espère qu’on finira ensemble à la fin du livre
Laisse moi t’avouer ce que je ressens
Je t’ai dans la tête et dans le sang, my girl

[Refrain]

Je voudrais passer des heures à te caresser
Ton parfum, ta chaleur, j’en ai jamais assez
Je te promets que je te dirai jamais rien de déplacé
Prêt à faire des efforts, je suis prêt à me dépasser
Je sais que t’aurais jamais pensé
Que je t’avouerais que t’es dans mes pensées
Je combats ma timidité
Baby, ma baby, pour toi je viens chanter, girl

[Refrain]

Pas une nuit sans que je pense à toi
Tu illumines ma vie et tu m’inspires la joie
Chaque jour qui passe, tu habites mes nuits, non ça ne change pas

[Refrain] (x5)

Aurélie


[Refrain]
Aurélie n’a que 16 ans et elle attend un enfant
Ses amies et ses parents lui conseillent l’avortement
Elle n’est pas d’accord elle voit les choses autrement
Elle dit qu’elle se sent prête pour qu’on l’appelle « maman »
Celui-ci c’est pour toutes les Aurélie
Celles qui ont donné la vie
Pour toutes les Aurélie
Oy, mère à tout prix

Elle est en seconde dans un lycée de banlieue
Sort avec un mec de son quartier depuis peu
Il est comme elle aime c’est-a-dire un peu plus vieux,
Il a l’air amoureux, ils ont tout pour être heureux.
Elle l’a jamais fait, elle a tenté juste le bon gars
Là elle se dit bingo, ils sont seuls dans la Twingo
Donc ça va swinguer, elle enlève son tanga
Il réussit le ace comme Tsonga
Oui, mais voilà 9 mois plus tard
Il n’assume pas et se sauve comme un bâtard
Elle a découvert qu’en fait il est fêtard,
Résultat elle se retrouve seule dans cette histoire

[Refrain]

Je peux te dire que toute sa vie elle se rappellera
Elle se rappellera le jour elle l’annoncera
Où elle l’annonça à sa mère et son papa
Elle annonça qu’elle était enceinte de 3 mois
Elle ne s’attendait à ce qu’ils sautent de joie
Mais elle espérait quand même qu’ils fassent preuve de bonne foi
Le moins que l’on puisse dire c’est que ce ne fut pas le cas
Et la galère commença

[Refrain]

Elle a du construire très rapidement un foyer
Faire face à ses responsabilités pour le loyer
Trouver un travail coûte que coûte pour le payer
Elle aura tout essayé
Comme on dit dans les quartiers, elle s’est saignée
Pour trouver quelqu’un qui veuille bien la renseigner
Je crois qu’on n’est pas VIP comme Mathilde Saigner
De ne pas lâcher l’affaire ça lui a enseigné

Oh, on a tous connu une fille dans le cas d’Aurélie
Une pour qui grossesse est synonyme de délit
Rejetée par ses amis mais surtout par sa famille
Qui n’accepte pas qu’elle souhaite donner la vie
Voilà ce que je dirais si je devais donner mon avis
Mettre un enfant au monde ne devrait-pas être puni
C’est la plus belle chose qui soit et si tu le nies
C’est que tu n’as rien compris !

[Refrain]

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada