miércoles, 16 de febrero de 2011

La complainte du petit cheval blanc

Paul Fort et Brassens, Nana Mouskouri


Complainte du petit cheval blanc

Le petit cheval dans le mauvais temps, qu'il avait donc du courage !
C'était un petit cheval blanc, tous derrière et lui devant.

Il n'y avait jamais de beau temps dans ce pauvre paysage.
Il n'y avait jamais de printemps, ni derrière ni devant.

Mais toujours il était content, menant les gars du village,
A travers la pluie noire des champs, tous derrière et lui devant.

Sa voiture allait poursuivant sa belle petite queue sauvage.
C'est alors qu'il était content, eux derrière et lui devant.

Mais un jour, dans le mauvais temps, un jour qu'il était si sage,
Il est mort par un éclair blanc, tous derrière et lui devant.

Il est mort sans voir le beau temps, qu'il avait donc du courage !
Il est mort sans voir le printemps ni derrière ni devant.

Paul FORT

Extrait de « Ballades du beau hasard - Lieds, complaintes, élégies »


Paul FORT (1872 - 1960)

Né à Reims, il est l’auteur des « Ballades françaises », poésies aux thèmes simples et d’une aimable fraîcheur ainsi que des pièces de théâtre « La Petite Bête » puis d’autres poèmes. Il crée la revue « Vers et prose » qui comprend les représentants du symbolisme comme Verhaeren, Apollinaire, Claudel, Gide, Jammes, Alain Fournier, Barrès, … Paul Fort a chanté, pendant cinquante ans, sans tomber dans la monotonie, les provinces françaises, leurs légendes, leurs traditions, leurs richesses, leurs charmes, mêlés à des souvenirs de ses voyages et à des impressions personnelles. Il a été élu en 1912, Prince des Poètes.

Le poème et la version de brassens

Georges brassens a mis ce poème en musique en 1972 .

Le post


Lire les commentaires.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada