martes, 28 de septiembre de 2010

Chansons :les animaux

Tous les animaux du monde


Refrain:
Tous les animaux du monde

Tous les animaux sont nos amis

Du lion à la colombe

Du renard au ouistiti

Le taureau n’est pas content

Sa femme est vache c’est navrant

Le hibou chante à tue-tête

J’suis heureux ma femme est chouette

Bien qu’il soit le plus musclé

L’éléphant se sent brimé

Car il a deux yeux tout noirs

Mais avec défense d’y voir

Moi j’ai un joyeux caniche

Qui aime qu’on lui fasse des niches

Et un poisson très revêche

Qui n’aime pas du tout la pêche

Quelle est la fête des chats

Moi je donne ma langue au chat

Vous ne trouvez pas du tout ?

Voyons c’est la mi-août

Essayez d’offrir un verre

Même au milieu du désert

À mon ami le zébu

Il vous dira : moi j’ai bu


LES FATALS PICARDS:La ferme

les fatals picards la ferme
Cargado por supersayiens. - Ver los videos de música recién destacados.

Un autre clip
Bonjour les enfants, c'est l'ami Rémi avec vous, et nous allons faire une chanson qui s'appelle : «La Ferme»
1, 2, 1, 2, 3, 4

C'est l'introduction...

D'abord il y a Hector le castor, et Edouard le canard,
Et José le sanglier, et Charlotte la marmotte.
Et Mireille l'abeille, et Léon le frelon,
Et Fédor le porc, et Tonio le blaireau.

Ils se réunissent et décident d'aller chercher des amis pour se rendre à leur rendez-vous. Ils rencontrent...

Yvan le hareng, et Edgar le cougar,
Et Fidel la sauterelle, et Firmin le lémurien,
Et Ginette la mouette, et Manon l'espadon,
Et Yvon le saumon, et Mario le bulot.

Et en chemin ils rencontrent aussi plein d'autres amis !

Lulu le zébu, et Idir le tapir,
Et Dédé la galinette cendrée, et Salomon le cochon,
Et Jean-Marc la carpe, et Théo le cabillaud,
Et Pascal le chacal, et Sophie le canari.

Et avec tous ces amis, ils rencontrent un autre groupe d'animaux qui se rendent au même endroit, mais quel hasard !

Il y a Jean-Pascal l'orignal, et Loïc le lombric,
Et Nicolas le koala, et Cauet l'araignée,
Et Ali le ouistiti, et Hector l'alligator,
Et Hubert le cocker, et Raoul le pitt-bull.
Mais il y a aussi...
Armand l'éléphant, et Bernard le balbuzard,
Et Géraldine le cygne, et Damien le requin,
Et Arnaud le chameau, et Cécile le mandrill,
Et Éric le porc-épic, et Éric le nasique.

– Hey vas-y ! Tsé c'est quoi c'bouffon, il a l'même prénom qu'moi là ?
– On s'en fout, c'est une chanson.
– Oh nan, moi j'suis pas d'accord, tsé qu'y a embrouille là gros naze et tout, c'est quoi qu'y a l'même prénom !
– Comment ça «gros naze» ? Tu t'fous de mon espèce, là c'est ça ?
– Ouais, elle est naze ta zik, nasique, style nasique t'es gros naze, t'es nasique, t'es...
– Bon c'est bon, vos gueules les animaux maint'nant hein ! Bon, on en était où ? Ah oui...

Et il y a Louis le grizzly, et Augustin le lamantin,
Et Sylvie le coati, et Virginie le diable de Tasmanie,
Et Herbert le dromadaire, et Aurélie l'okapi,
Et Bertrand le fou d'bassan, et Laurette la vachette.

Ils ont aussi avec eux des animaux moins sympathiques qui ne mériteraient pas d'exister si le monde était parfait.

Il y a Edith le trilobite, et Noémie la bactérie,
Et Hervé le bousier, et Agathe la blatte,
Et Fernande le scolopendre, et Chantal la mygale,
Et Annabelle le bretel, et Le Pen la hyène.

Mais peu importe, ils convainquent tout ces animaux de se rendre à leur rendez-vous commun, et ils reprennent la route, et ils croisent à nouveau...

Pierrot le manchot, et Nono le bigorneau,
Et Alix l'onyx, et Loïc le basilic,
Et puis Flore le butor, et Chantal le narval,
Et Alexandre la salamandre, et Donald le canard.
Ainsi que...
Julie la souris, et Cindy la sardine,
Esteban le petit âne, et Vincent le caïman,
Et Omar le homard, et Ninon l'esturgeon,
Et Samson le bison, et Raymond le gros con.
Y a même...
Anne la banane, et Édith la mite,
Et François le ver à soie, et Maximilien l'acarien,
Et Boris la génisse, et Félidé la mouche tsé-tsé,
Et Dona le boa, et Rocky le poisson-scie.

Et ils se lancent dans un bras de fer acharné, mais finalement Rocky bat l'boa, mais nous nous égarons ! Et nous oublions nos autres amis...

Véronica l'anaconda, et Irène la murène,
Et Milou le hibou, et Paulo le corbeau,
Et Muriel l'hermine, et Bernard l'hermite,
Et Anémone l'anémone, et Sergio l'italien.

Oh ! Oh, mais regardez là les enfants, cachés dans les fourrés, il y a aussi...

Angèle la tourterelle, et Arlette la levrette,
Et Arthur le silure, et Didier le bourdon,
Et Alexis l'otarie, et puis Roch le phoque,
Et Annette la crevette, et le loup c'est le loup.
Oui c'est moi.
Et c'n'est pas fini ! Car il y a...

Béa l'aoûtat, et Alban le poisson,
Et Richard le lézard, et Alain le pangolin,
Et René le fourmilier, Samantha Fox le springbok,
Et Olaf la girafe, et Quentin la pomme de pin...

AAAAAAH ! Putain ! Une pomme de pin qui marche !...
...ah mais non, c'est parce que dessous il y a...

Coralie la fourmi, et Michael Schenker le scorpion,
Et Yolande la limande, et Camille le gorille,
Et Conan la barbare, et puis Suze la méduse,
Et Colin le colin, et Bernard l'oiseau.
...Ah merde, il s'est tiré... Heureusement qu'il reste...
Yvette la belette, et Albin le petit lapin,
Et Marthe la marte, et Jean-Seb le microseb,
Et Loana le puma, et Isabelle la coccinelle,
Et Matthieu le lieu, et Léo l'escargot.

Mais dépêche-toi Léo... Et ils repartent tous ensemble et ils arrivent chez...

Gunther le chasseur !...

Euh... ah ! Bonjour monsieur Gunther... Euh... Mmm... Non, non, vous dérangez pas, on cherche la... Sortie 22 du péage de l'autoroute... Vous ne l'auriez pas vu par hasard ?... Et sinon vous vendez pas des timbres non plus ?... Et... Et sinon vous aimez pas les marionnettes ?... Non parce qu'on doit... Ben, on va y aller, parce qu'on doit encore passer chez...

Aline la zibeline, et puis Rose le flamand rose,
Et Muriel l'hirondelle, et Aglaé le bélier,
Et Anouk le bouc, et Conrad la dorade,
Et Edmond le plancton, et Eric le porc-épic

– Mais c'est pas vrai, t'es... t'es encore là ? Mais... mais t'es déjà passé ! On... on passe qu'une seule fois par chanson !
– Hein ? Quoi ? Moi j'suis d'jà passé ? Qu'est-ce tu m'embrouilles là ! Moi j'suis d'jà passé ? Moi j'suis d'jà passé ? Éric le porc-épic est d'jà passé ? Arrête ! J'suis jamais passé !
– Bon, bon ça va. Ben faut pas qu'on traîne, d't'façon il faut qu'on aille voir aussi...

Marion le hérisson, et Agnès l'ânesse,
Et Babette la chouette, et Claire le renard polaire,
Et Gildas la limace, et Anicé le porc tout gai,
Et Julien le dalmatien, et Flipper le dauphin.

Et si jamais il nous restait du temps, mais là vraiment j'en doute, il faudrait qu'on passe voir aussi...

Bérengère le protozoaire, et Carlos l'albatros,
Et Abdul la moule, et Barnabé le scarabée,
Et Riton le raton, et Théophile la drosophile,
Et Caissedépargne l'écureuil, et Francis Huster le mauvais acteur.

Les enfants ? Les enfants, revenez les enfants, la chanson est pas terminée Hein, on n'a pas encore fait le refrain là encore !
Mais c'est toujours pareil avec les enfants, ils sont impatients, hein ! Ils ont d'énormes problèmes de concentration vos enfants, hein ! J'imagine même pas s'ils devaient écouter quelque chose de pénible, hein ! Ah vous allez voir plus tard dans la vie il faudra être plus patients les enfants, hein !
Bon, j'en étais où moi ?... Je sais plus là. Oh vous m'avez... Oh y m'... Rhaa... Y m'ont... Y m'ont fait rater...
Bon, ben, j'vais reprendre depuis l'début, j'crois qu'c'est plus simple, hein !
Bon, j'fais pas l'intro, comme ça on gagne du temps.

Y a Hector le castor, et Edouard le canard,
Et José le sanglier, et Charlotte la marmotte,
Et Mireille l'abeille, et Léon le frelon,
Et Fédor le porc, et Tonio le blaireau.

Ils se réunissent et ils décident d'aller voir... 'fin leurs amis parce que, bon, ben d't'façon faut bien qu'y z'y aillent, d't'façon sur la... Mais bon, sur la route ils rencontrent...
Yvan le hareng... Enfin ça m'étonnerait parce qu'un hareng sur une route... Enfin bon tant pis, c'est pas grave, c'est pour les enfants de toute façon, on s'en fout.
Yvan le hareng, et Edgar le cougar,
Et Fidel la sauterelle, et Firmin le lémurien,
Et Ginette la mouette, et Manon l'espadon,
Et Yvon le saumon, et Mario le bulot.

Et en chemin ils rencontrent encore pleins d'nouveaux amis ! Putain c'est trop cool...

Il y a Norbert l'ours polaire, et Laurent l'orang-outang,
Et Olivier le fox terrier, et Gaétan le flétan,
Et Herbert le phacochère, et Hugo l'asticot,
Et Hubert la panthère, et Loulou le kangourou.

Mais c'n'est pas fini ! Car ils rencontrent aussi...

Lulu le zébu, et Idir le tapir,
Et Dédé la galinette cendrée, et Salomon le cochon,
Et Jean-Marc la carpe, et Théo l'cabillaud,
Et Pascal le chacal, et Sophie le canari.

Et avec tous ces nouveaux amis, là, comme j'en ai plein là ce soir, et ben ils rencontrent un autre groupe d'animaux. Si, c'est possible ! Et y s'rendent tous au même endroit... Pas là en tout cas, parce que putain, y a personne...


Vous avez 5 minutes pour écrire le plus de noms d'animaux possibles en regardant les paroles de la chanson. Ensuite écrivez le nom qui rime avec.
Vous pouvez aussiréviser le lexique des animaux


Charles Trenet: Le jardin extraordinaire

Diaporama musical sur le thème des jardins sur une chanson de Charles Trenet.

CHARLES TRENET - LE JARDIN ...
Cargado por Francis-Albert. - Ver los videos de música recién destacados.



C'est un jardin extraordinaire:
Il y a des canards qui parlent anglais.
Je leur donne du pain, ils remuent leur derrière
En me disant "Thank you very much, Monsieur Trenet".
On y voit aussi des statues
Qui se tiennent tranquilles tout le jour, dit-on
Mais moi, je sais que, dès la nuit venue,
Elles s'en vont danser sur le gazon.
Papa, c'est un jardin extraordinaire:
Il y a des oiseaux qui tiennent un buffet.
Ils vendent du grain, des petits morceaux de gruyère.
Comme clients ils ont Monsieur le maire et le Sous-Préfet.

Il fallait bien trouver, dans cette grande ville maussade
Où les touristes s'ennuient au fond de leurs autocars,
Il fallait bien trouver un lieu pour la promenade.
J'avoue que ce samedi-là je suis entré par hasard...
Dans, dans, dans...

Un jardin extraordinaire,
Loin des noirs buildings et des passages cloutés.
Y avait un bal que donnaient des primevères.
Dans un coin de verdure, les petites grenouilles chantaient
Une chanson pour saluer la lune.
Dès que celle-ci parut, toute rose d'émotion,
Elles entonnèrent, je crois, la valse brune.
Une vieille chouette me dit: "Quelle distraction!"
Maman, dans ce jardin extraordinaire,
Je vis soudain passer la plus belle des filles.
Elle vint près de moi, et là me dit sans manières:
"Vous me plaisez beaucoup, j'aime les hommes dont les yeux brillent!"

Il fallait bien trouver, dans cette grande ville perverse,
Une gentille amourette, un petit flirt de vingt ans
Qui me fasse oublier que l'amour est un commerce
Dans les bars de la cité,
Oui, mais oui mais pas dans...
Dans, dans, dans...

Mon jardin extraordinaire.
Un ange du Bizarre, un agent nous dit:
"Étendez-vous sur la verte bruyère,
Je vous jouerai du luth pendant que vous serez réunis."
Cet agent était un grand poète
Mais nous préférions, Artémise et moi,
La douceur d'une couchette secrète
Qu'elle me fit découvrir au fond du bois.
Pour ceux qui veulent savoir où le jardin se trouve,
Il est, vous le voyez, au coeur de ma chanson.
J'y vole parfois quand un chagrin m'éprouve.
Il suffit pour ça d'un peu d'imagination!
Il suffit pour ça d'un peu d'imagination!
Il suffit pour ça d'un peu d'imagination!

Un monde parfait

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada