viernes, 12 de febrero de 2010

LE FUTUR en chansons

Écoutez la chanson de FRANCIS CABREL "C'est écrit", puis faites cet exercice.



LES ENFANTASTIQUES: Chanter à ta santé
New York avec toi

 
CARLA BRUNI:  La dernière minute                   
                              Paroles   (souligner les futur)

CORNEILLE:  Le jour après la fin du monde   (FUTUR: avec les paroles

BRANC:  FLEvidéo: Mademoiselle K

BRIGITTE BARDOT : La madrague  (El Hexágono: 26) 

HENRI SALVADOR: "Tu sais , je vais t'aimer"

RENAUD: "Dès que le vent soufflera" (Trouvez les erreurs)

GRÉGOIRE: "Rue des étoiles" C.Vera

NATASHA ST PIER: "Tu trouveras"

LES INCONNUS: "C'est toi que j'aime"

INDOCHINE: "Laisse-moi être comme toi"

CLARIKA: "Ne me demande pas"

FRANÇOIS FELDMAN: "Rien que pour toi"

SYLVIE VARTAN:
Cette lettre là (1965) (Quand + FUTUR),  Tous mes copains
 "La plus belle pour aller danser "

LES FORBANS: Chante

LARA FABIAN: "Je suis malade "

MICHEL FUGAIN: Je n'aurai pas le temps 
   
 ZOË AVRIL: "On ne changera pas le monde"

Zoë Avril - On ne changera pas le monde
envoyé par zoeavril. - Clip, interview et concert.

On ne changera pas le monde Maman,
Et on ne changera pas les gens,
On ne changera pas le monde Maman,
Ça ne passera pas avec le temps.

Le Paris-Nantes me passionne
Autant que mon voisin de voyage
Qui parle très fort au téléphone
Et qui étale tous ses bagages.
Il a toujours un modèle has been
Et il prend de haut le contrôleur,
Et avec ses blagues il bassine,
La moitié du wagon fumeur.

Refrain :
On ne changera pas le monde Maman,
On ne changera pas les gens
On ne changera pas le monde Maman,
Faut vivre avec tout simplement
On ne changera pas le monde Maman,
On ne changera pas les gens
On ne changera pas le monde Maman,
Ça ne passera pas avec le temps.

En fin de semaine, j'ai peur des vieux
Et de leurs horribles petites manies,
De se trimballer deux par deux
Comme par hasard dans mes francs prix,
Si par malheur j'arrive en caisse
Avec un chariot trop plein
Ils se prônent un pseudo droit d'aînesse
Et me passent devant avec dédain.

Refrain

E au volant de ma petite 106,
Moi je ne demande rien à personne,
Si ce n'est de ne pas me pousser au vice,
En me collant au cul à coup de klaxon,
Si par malheur, à un feu rouge
On me fait des appels de phare,
Je hurle, je crie, je deviens toute rouge.
Et puis j'invente des mots barbares.

Refrain x2

Et à ma liste de doléances,
J'ajoute que je deviens farouche,
Lorsqu'on commet l'imprudence
De parler à deux doigts de ma bouche
Qui t'autorise petit vandal
A t'approcher si près de moi
A violer mon espace vital
A faire comme si t'étais chez toi.

Refrain x2.


RICHARD COCCIANTE:"Pour elle"



Je ferai l'été en novembre
J'la réchaufferai pour pas qu'elle tremble
J'inventerai les mots du silence
J'lui f'rai du bleu sur des mots tendres
J'apprendrai à vivre autrement
A sa façon et loin des gens
J'irai chercher l'inaccessible
L'infiniment sentimental

Pour elle...

J'irai au plus profond des rêves
Qu'elle fait lorsqu'elle est endormie
Chercher ce que jamais ses lèvres
N'oseront dire à ses envies
J'arracherai les habitudes
Et les moments qui font douter
Pour détruire les incertitudes
Sans se parler

Pour elle...

J'irai au bord de l'invisible
Où l'amour tient en équilibre
Pour elle j'oublierai qui je suis
J'écouterai tout c'que son cœur dit
J'irai voler l'indispensable
L'extrême sentiment d'aimer

Je jetterai tout de mon passé
Pour faire de nous mon avenir
Peut-être simplement pour s'aimer
Peut-être pour ne jamais mourir

Pour elle...

J'arrêterai le temps qui passe
Pour que plus jamais on n'oublie
Les caresses qui souvent s'effacent
Ou qui s'enfuient

Pour elle...

LÉA CATEL : Tu verras, tu verras


Léa Catel - « Tu verras, tu verras »
envoyé par juanfrancekaraoke.
JEANNE CHERHAL et ALBIN SIMONE: "Ces mots stupides" . Il s'agit d'une reprise de la chanson de Sacha Distel

Ces mots stupides
envoyé par cvera. - Regardez la dernière sélection musicale.

Je sais que tôt ou tard
Tu voudras bien sortir un soir
En camarade, avec moi,
J'essaierai d'être gai
Pour te faire rire, mais je sais
Que je ne verrais que toi!
Et quand nous serons las d'avoir dansé
Nous irons prendre un dernier verre, quand même,
C'est là que je gâcherai tout...
En te Disant ces mots stupides: "Je t'aime!"

Et dans tes yeux je lirai
Que j'ai trahi notre amitié
Que je suis comme les autres!
Bien vite je m'en irai
Sans même te dire que si je t'aime
Ce n'est pas de ma faute!

Cela fait si longtemps
Que je suis là, le cœur battant,
A ne plus penser qu'à toi!
A guetter ton regard,
En espérant toujours y voir
Un peu de tendresse pour moi!
Mais... si à cet instant
Très doucement je sens ta main
Se poser sur le mienne...
De joie, je crois, je pleurerai
En répétant ces mots stupides: "Je t'aime!"

Mais,si à cet instant
Très doucement, je sens ta main
Se poser sur la mienne...
De joie, je crois, je pleurerai
En répétant ces mots stupides:
"Je t'aime! Je t'aime! Je t'aime!"

Une activité (C. Vera)

http://www.youtube.com/watch?v=n5-Jcv4UFXA&feature=related



CHARLES AZNAVOUR


Nous nous reverrons un jour ou l'autre
Si vous y tenez autant que moi
Prenons rendez-vous
Un jour n'importe où
Je promets qui j'y serais sans faute
Noël comme la Pentecôte
A Rio de Janeiro ou à Moscou
Plus on est de fous
Plus on rit de tout
Nous nous reverrons un jour ou l'autre
J'y tiens beaucoup

Nous nous reverrons un jour ou l'autre
Le monde est petit, profitons-en
Si votre chemin
Passe par le mien
Ma roulotte croisera la vôtre
Comme il ne faut pas tenter le diable
En disant à la prochaine fois
Faites comme moi
En croisant les doigts
Ou si vous trouvez ça préférable
Touchons du bois

Le hasard souvent fait bien les choses
Surtout quand on peut l'aider un peu
Une étoile passe, et je fais un vœu
Nous nous reverrons un jour ou l'autre
Si Dieu le veut.





Un beau matin je sais que je m'éveillerai
Différemment de tous les autres jours
Et mon cœur délivré enfin de notre amour
Et pourtant, et pourtant
Sans un remords, sans un regret je partirai
Droit devant moi sans espoir de retour
Loin des yeux loin du cœur j'oublierai pour toujours
Et ton cœur et tes bras
Et ta voix
Mon amour

Et pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Et pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Et pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Et pourtant

J'arracherai sans une larme, sans un cri
Les liens secrets qui déchirent ma peau
Me libérant de toi pour trouver le repos
Et pourtant, et pourtant
Je marcherai vers d'autres cieux, d'autres pays
En oubliant ta cruelle froideur
Les mains pleines d'amour j'offrirai au bonheur
Et les jour et les nuits
Et la vie
De mon cœur

Et pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Et pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Et pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Et pourtant

Il faudra bien que je retrouve ma raison
Mon insouciance et mes élans de joie
Que je parte à jamais pour échapper à toi
Dans d'autres bras quand j'oublirai jusqu'à ton nom
Quand je pourrai repenser l'avenir
Tu deviendras pour moi qu'un lointain souvenir
Quand mon mal et ma peur
Et mes pleurs
Vont finir

Et pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Et pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Pourtant, pourtant, je n'aime que toi
Pourtant, pourtant, je n'aime que toi...


EMMA DAUMAS : "Tu seras"*




On m'a bien appris a toujours tenir la distance, tu vois,
On a eu l'esprit de nous interdire la première chance qu'on a,
C'est toujours le même pas de danse les mêmes références, cent fois,
Mais depuis toi le fil du temps n'est pas si droit, tu seras, tu seras

Refrain
Mon futur à présent,
Mon chemin face au vent,
Pour vivre à tous les temps, tu seras,
Mon futur à présent,
Pour vivre en frères de sang,
L'amour à tous les temps, tu seras, tu seras.

Chaque jour de plus est un jour de pluie, quand on retient la vie,
On a bien inscrit dans ton coeur d'oiseau, ne pas quitter le nid,
Mais je vois dans tes pas de danse naître la confiance, en moi,
Tu seras mon arme et la bannière de ma foi, tu seras, tu seras

Refrain
Tu seras ma force à présent,
Et demain sera bien plus grand,
Demain sera bien plus grand, tu seras

Refrain
Mon futur à présent,
Mon chemin face au vent,
On vivra tous les temps, tu seras
Tu seras.


MAXIME LE FORESTIER:"Éducation Sentimentale"


Écoute la chanson, puis fais l'exercice suivant.

Ce soir à la Brune
Nous irons ma brune
Cueillir des serments,
Cette fleur sauvage
Qui fait des ravages
Dans les coeurs d'enfants.
Pour toi, ma princesse
J'en ferai des tresses
Et dans tes cheveux ;
Ces serments, ma belle
Te rendront cruelle
Pour tes amoureux...

Demain à l'aurore
Nous irons encore
Glaner dans les champs,
Cueillir des promesses
Des fleurs de tendresse
Et de sentiment.
Et sur la colline
Dans les sauvagines
Tu te coucheras,
Dans mes bras, ma brune
Eclairée de lune
Tu te donneras.

C'est au crépuscule
Quand la libellule
S'endort au marais,
Qu'il faudra, voisine
Quitter la colline
Et vite rentrer.
Ne dis rien, ma brune
Pas même à la lune
Et moi, dans mon coin,
J'irai solitaire
Je saurai me taire
Je ne dirai rien...

Ce soir à la brune
Nous irons, ma brune
Cueillir des serments
Cette fleur sauvage
Qui fait des ravages
Dans les coeurs d'enfants
Pour toi, ma princesse
J'en ferai des tresses
Et dans tes cheveux
Ces serments, ma belle
Te rendront cruelle
Pour tes amoureux...

Visionnez le clip. Les paroles sont à côté.

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
Voilà combien de temps que tu es reparti,
Tu m'as dit cette fois, c'est le dernier voyage,
Pour nos cœurs déchirés, c'est le dernier naufrage,
Au printemps, tu verras, je serai de retour,
Le printemps, c'est joli pour se parler d'amour,
Nous irons voir ensemble les jardins refleuris,
Et déambulerons dans les rues de Paris,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus,

Le printemps s'est enfui depuis longtemps déjà,
Craquent les feuilles mortes, brûlent les feux de bois,
A voir Paris si beau dans cette fin d'automne,
Soudain je m'alanguis, je rêve, je frissonne,
Je tangue, je chavire, et comme la rengaine,
Je vais, je viens, je vire, je me tourne, je me traîne,
Ton image me hante, je te parle tout bas,
Et j'ai le mal d'amour, et j'ai le mal de toi,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus,

J'ai beau t'aimer encore, j'ai beau t'aimer toujours,
J'ai beau n'aimer que toi, j'ai beau t'aimer d'amour,
Si tu ne comprends pas qu'il te faut revenir,
Je ferai de nous deux mes plus beaux souvenirs,
Je reprendrai la route, le monde m'émerveille,
J'irai me réchauffer à un autre soleil,
Je ne suis pas de celles qui meurent de chagrin,
Je n'ai pas la vertu des femmes de marins,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus...

PIERRE BACHELET: "En l'an 2001"



CLAUDE FRANÇOIS: "J'attendrai"


Mais si un jour tu te retrouve toute seule,
Que tu t'imagines que les gens t'en veulent,
Que le bonheur soudain t'abandonne,
Que pour te consoler tu ne trouves personne,
Viens vite, viens vite, je t'attendrai, viens vite, je t'attendrai.

J'attendrai que tu me reviennes à nouveau
J'attendrai, j'attendrai longtemps s'il le faut.

Oui et si un jour tout n'est que confusion,
Que ce nouvel amour n'était qu'illusion,
Qu'à la dérive tu te laisse aller,
Que tu cherches une main pour te rattraper,
Viens vite, viens vite, je t'attendrai, viens vite, je t'attendrai.

J'attendrai que tu me reviennes à nouveau
J'attendrai, j'attendrais longtemps s'il le faut.
J'attendrai que tu me reviennes à nouveau
J'attendrai, j'attendrais longtemps s'il le faut.

Oui car si ce jour devait arriver,
N'aie pas peur, j'oublierais le passé,
Ce jour-là surtout rappelle-toi
Que tu peux toujours compter sur moi
Viens vite, viens vite, je t'attendrai, viens vite, je t'attendrai.

J'attendrai que tu me reviennes à nouveau
J'attendrai, j'attendrais longtemps s'il le faut.
J'attendrai avec tout l'amour qu'il te faut
J'attendrai, tu peux toujours compter sur moi...


Écoutez aussi "L'effet papillon" de BÉNABAR (HYPOTHÈSE:PRÉSENT, PRÉSENT-FUTUR) .

Et une chanson traditionnelle:


Nous n'irons plus aux bois
Les lauriers sont coupés
La belle que voilà la laiss'rons nous danser
Entrez dans la danse, voyez comme on danse,
Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez.
La belle que voilà la laiss'rons nous danser
Et les lauriers du bois les laiss'rons nous faner
Entrez dans la danse, voyez comme on danse,
Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez.
Non, chacune à son tour ira les ramasser
Si la cigale y dort, ne faut pas la blesser
Entrez dans la danse, voyez comme on danse,
Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez.
Le chant du rossignol la viendra réveiller
Et aussi la fauvette avec son doux gosier
Entrez dans la danse, voyez comme on danse,
Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez.
Et Jeanne, la bergère, avec son blanc panier,
Allant cueillir la fraise et la fleur d'églantier
Entrez dans la danse, voyez comme on danse,
Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez.
Cigale, ma cigale, allons, il faut chanter
Car les lauriers du bois sont déjà repoussés
Entrez dans la danse, voyez comme on danse,
Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez.

Il s'agît d'une ronde enfantine du 15ème siècle

Mon beau chateau : 1


La mère Michelle



C'est la mère Michel qui a perdu son chat,
Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra.
C'est le père Lustucru qui lui a répondu :
- Allez, la mère Michel, votre chat n'est pas perdu !
Refrain :
Sur l'air du tralalala (bis),
Sur l'air du tradéridéra,
Et tralala.
C'est la mère Michel qui lui a répondu :
- Mon chat n'est pas perdu ? Vous l'avez donc trouvé ?
Et le compère Lustucru qui lui a répondu :
- Donnez une récompense, il vous sera rendu.
(Refrain)
Et la mère Michel lui dit : - C'est décidé,
Si vous rendez mon chat, vous aurez un baiser.
Le compère Lustucru, qui n'en n'a pas voulu,
Lui dit : - Pour un lapin, votre chat est vendu !





Alouette gentille Alouette
envoyé par blogtounsi. - Regardez plus de vidéos comiques.


Alouette Karaoké
envoyé par juanfrancekaraoke. - Découvrez plus de vidéos de la vie étudiante.


Comptine: Passe, passe, passera
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


Passe passera: farandole et pont (Karaoké)

Deux joueurs sont choisis pour faire un pont (en se tenant face à face par les mains en l'air). Sous ce pont passe la farandole des autres joueurs au rythme de la chanson:

Passe passera la dernière la dernière
Passe passera la dernière y restera
Qu'est-ce qu'elle a donc fait la p'tite hirondelle
Elle nous a volé trois p'tits sacs de blé
Nous la rattraperons la p'tite hirondelle
Et nous lui donnerons trois p'tits coups d'bâton
Un, deux, trois.

Durant toute la chanson la farandole passe. Mais lorsqu'on arrive à 1, 2, 3 le pont s'abaisse sur le troisième enfant qui passe et l'emprisonne. Les autres joueurs s'écartent. Le "pont" demande au joueur pris de choisir entre "pomme" ou "banane" par exemple, mots secrets qu'ils auront choisi au préalable. Si le joueur pris choisit "pomme" il se place derrière la partie du pont qui avait opté pour ce nom, s'il préfère "banane" il se place derrière la partie du pont qui avait pris "banane" comme mot secret. A la fin du jeu les deux parties du pont, aidés par ceux qui sont accrochés derrière eux s'affrontent: chacun d'entre eux devant tenter de tirer l'autre vers son territoire. Ce ne sont pas forcément les plus nombreux qui gagnent.





POÈME: L'éternelle chanson

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada