domingo, 6 de marzo de 2011

L'Europe de l' éducation : Apprentissage des langues

L'amélioration des compétences des élèves en langues vivantes est au cœur des priorités de l'Union européenne et de la France. Depuis 2000, l'Union Européenne vise à ce que chaque citoyen puisse parler et comprendre deux langues vivantes étrangères. L'objectif est de construire une citoyenneté européenne et d'encourager la mobilité au sein de l'espace communautaire.

Un cadre européen pour l'enseignement des langues

Depuis la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école du 22 août 2005, le Cadre européen commun de référence pour les langues (1, 2, 3)(C.E.C.R.L.) définit une base commune pour les programmes de langues, les examens...Il a été développé par le Conseil de l'Europe.

Ce choix implique de nouvelles pratiques pour les enseignants: apprendre une langue au travers de réalisations concrètes en classe et accorder la primauté à la pratique de l'oral en classe. A cet effet, le ministère a affecté plus de 5 000 assistants de langue dans les établissements scolaires : locuteurs natifs, ils interviennent aux côtés des enseignants. Pour les classes de terminale, les effectifs sont dédoublés dans la mesure du possible.

Le C.E.C.R.L. a harmonisé les niveaux de compétences en langues à l'échelle européenne. Aux quatre compétences de compréhension et d'expression orales et écrites existantes a été ajoutée la compétence d'interaction orale (conversation, discussion, ...). Toutes sont aujourd'hui prises en compte dans l'évaluation des élèves.

Ces nouvelles orientations apparaissent dans les nouveaux programmes de l'école primaire et dans ceux du collège, pour les paliers 1 et 2.

Un plan de renforcement de la pratique des langues vivantes étrangères

Ce plan vise à renforcer la pratique des langues vivantes étrangères de l'école primaire au baccalauréat. Il a été lancé en février 2008 et sera mis en oeuvre dans les quatre prochaines années

Il est dans le prolongement de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école.

Plusieurs mesures visent à renforcer l'efficacité de l'apprentissage des langues :

  • sensibiliser tous les élèves à une langue vivante étrangère dès le cours préparatoire, pour la rentrée 2010 ;
  • généraliser les classes "bilangues" au collège pour la rentrée 2009, dans lesquelles deux langues étrangères, dont l'anglais, seront enseignées dès la sixième 5 heures par semaine ;
  • multiplier les échanges de classes dans le cadre de partenariats internationaux : jumeler 5000 classes du primaire et du collège avec un établissement européen avant décembre 2008 ;
  • renforcer la pratique des langues vivantes étrangères grâce aux activités organisées après 16 heures ;
  • équiper 1000 écoles élémentaires de matériel de visioconférence à la rentrée ;
  • inciter les établissements à utiliser eTwinning, plateforme européenne d'échanges inter-établissements développée par l'U.E. ;
  • regrouper les élèves pour l'enseignement des langues en fonction de leur niveau
  • accroître significativement le recours aux intervenants, assistants et professeurs associés s'exprimant dans leur langue natale.

Des sections bilingues plus nombreuses

Entre 2005 et 2010, le nombre de sections européennes ou de langues orientales devrait augmenter de 20%. Ces sections sont ouvertes à tous les élèves motivés par l'apprentissage des langues vivantes étrangères. Le dispositif prévoit 2 heures de langue en plus de l'horaire réglementaire les deux premières années puis une heure par semaine d'enseignement en langue étrangère dans une discipline non linguistique.

À la rentrée 2008, douze nouvelles sections internationales ont été ouvertes. Elles s'adressent à des élèves d'un niveau excellent dans une langue étrangère et proposent généralement un enseignement d'histoire et géographie et de littérature dans la langue cib.

Mise à jour : février 2011

SOURCE: Le Ministère de l'Éducation Nationale

Niveau A1 , A2

Le système éducatif au Liban.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada