viernes, 19 de marzo de 2010

Les années 60-70 - LE JOUR DU PÈRE

HERVÉ VILARD: Capri c'est fini (1965)


Nous n'irons plus jamais ou tu m'as dit je t'aime
Nous n'irons plus jamais tu viens de décider
Nous n'irons plus jamais ce soir s'est plus la peine
Nous n'irons plus jamais comme les autres années

Capri c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerais un jour
Capri c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerais un jour

Nous n'irons plus jamais ou tu m'as dit je t'aime
Nous n'irons plus jamais comme les autres années
Parfois je voudrais bien te dire recommençons
Mais je perds le courage sachant tu diras non

Capri c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerais un jour
Capri c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerais un jour

Nous n'irons plus jamais mais je me souviendrais
Du premier rendez-vous que tu m'avais donné
Nous n'irons plus jamais comme les autres années
Nous n'irons plus jamais plus jamais plus jamais

Capri c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerais un jour
Capri c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerais un jour

Oh Capri oh c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerai un jour
Capri oh c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerai un jour

Oh Capri oh c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour
Capri c'est fini je ne crois pas que j'y retournerai un jour

Karaoké

Laurent Voulzy - Derniers baisers Clip sous-titré EN FRANÇAIS Titre original : " Sealed with a kiss " chanté par Brian Hyland en 1962 .

Laurent Voulzy:"Derniers baisers" - Publimetro
Laurent Voulzy interprète en avant première son tout nouveau titre "

Derniers baisers"

à la fête de la musique en 2006!
Quand vient la fin de l'été, sur la plage,
il faut alors se quitter.
Peut-être pour toujours,
oublier cette plage
et nos baisers .

Quand vient la fin de l'été,sur la plage,
l'amour va se terminer
comme il a commencé ,
doucement sur la plage,
par un baiser.

Le soleil est plus pâle.
Et nous n'irons plus danser .
Crois-tu qu'après tout un hiver
notre amour aura changé ?

Quand vient la fin de l'été ,sur la plage,
il faut alors s'en aller .
Les vacances ont duré ,
emportant la tendresse
de nos baisers .

Le soleil est plus pâle.
Et nous n'irons plus danser .
Crois-tu qu'aprés tout un hiver
notre amour aura changé ?

Quand vient la fin de l'été ,sur la plage,
il faut alors se quitter .
Peut-être pour toujours
oublier cette plage
et nos baisers . . .
et nos baisers .


LAURENT VOULZY: «Rockollection» (1977)

Album: "La Septième vague" avec 17 standards inoubliables (2006)
Il y a un peu de tout: "La Madrague" (de Brigitte Bardot),"A bicyclette" (de Yves Montand),"Smooth operator" (de Sade) et "Here, there and everywhere" (des Beatles).
Son canal Youtube

SERGE LAMA: Je suis malade


Je ne rêve plus je ne fume plus
Je n'ai même plus d'histoire
Je suis sale sans toi
Je suis laide sans toi
Je suis comme un orphelin dans un dortoir

Je n'ai plus envie de vivre dans ma vie
Ma vie cesse quand tu pars
Je n'ais plus de vie et même mon lit
Ce transforme en quai de gare
Quand tu t'en vas

Je suis malade
Complètement malade
Comme quand ma mère sortait le soir
Et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir

Je suis malade parfaitement malade
T'arrive on ne sait jamais quand
Tu repars on ne sait jamais où
Et ça va faire bientôt deux ans
Que tu t'en fous

Comme à un rocher
Comme à un péché
Je suis accroché à toi
Je suis fatigué je suis épuisé
De faire semblant d'être heureuse quand ils sont là

Je bois toutes les nuits
Mais tous les whiskies
Pour moi on le même goût
Et tous les bateaux portent ton drapeau
Je ne sais plus où aller tu es partout

Je suis malade
Complètement malade
Je verse mon sang dans ton corps
Et je suis comme un oiseau mort quand toi tu dors

Je suis malade
Parfaitement malade
Tu m'as privé de tous mes chants
Tu m'as vidé de tous mes mots
Pourtant moi j'avais du talent avant ta peau

Cet amour me tue
Si ça continue je crèverai seul avec moi
Près de ma radio comme un gosse idiot
Écoutant ma propre voix qui chantera

Je suis malade
Complètement malade
Comme quand ma mère sortait le soir
Et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir

Je suis malade
C’est ça je suis malade
Tu m'as privé de tous mes chants
Tu m'as vidé de tous mes mots
Et j'ai le coeur complètement malade
Cerné de barricades
T'entends je suis malade

Les petites femmes de pigalle (1973)




Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Un voyou m'a volé la femme de ma vie
Il m'a déshonoré, me disent mes amis
Mais j'm'en fous pas mal aujourd'hui
Mais j'm'en fous pas mal car depuis
Chaque nuit

Je m'en vais voir les p'tites femmes de Pigalle
Toutes les nuits j'effeuille les fleurs du mal
Je mets mes mains partout, je suis comme un bambin
J'm'aperçois qu'en amour je n'y connaissais rien

Je m'en vais voir les p'tites femmes de Pigalle
J'étais fourmi et je deviens cigale
Et j'suis content, j'suis content, j'suis content
J'suis content, j'suis cocu mais content

Un voyou s'est vautré dans mon lit conjugal
Il m'a couvert de boue, d'opprobre et de scandale
Mais j'm'en fous pas mal aujourd'hui
Mais j'm'en fous pas mal car depuis
Grâce à lui

Je m'en vais voir les p'tites femmes de Pigalle
Tous les maquereaux du coin me rincent la dalle
J'm'aperçois qu'en amour je n'valais pas un sou
Mais grâce à leurs p'tits cours je vais apprendre tout

Je m'en vais voir les p'tites femmes de Pigalle
Tous les marins m'appellent "l'amiral"
Et j'suis content, j'suis content, j'suis content
J'suis content, j'suis cocu mais content

Je m'en vais voir les p'tites femmes de Pigalle
Dans toutes les gares j'attends les filles de salle
Je fais tous les endroits que l'Eglise condamne
Même qu'un soir par hasard j'y ai r'trouvé ma femme

Je m'en vais voir les p'tites femmes de Pigalle
C'est mon péché, ma drogue, mon gardénal
Et j'suis content, j'suis content, j'suis content
J'suis content, j'suis cocu mais content

{Chœurs}
Il s'en va voir les p'tites femmes de Pigalle
Dans toutes les gares il guette les filles de salle
Il fait tous les endroits que l'Eglise condamne
Même qu'un soir par hasard il y a r'trouvé sa femme

Il s'en va voir les p'tites femmes de Pigalle
C'est son péché, sa drogue, son gardénal
Il est content, il est content, il est content
Il est content, il est cocu mais content

ENRICO MACIAS: Enfants de tous pays

Voici un ancien clip de Enrico Macias, chanteur algérien juif, originaire de ain abid , un petit village au sud de Constantine dans les plaines du Pays Chaoui(Numidie).Ici il chante les vertus des jeunes filles de son pays natal,l'Algerie.

Refrain:}
Enfants de tous pays, tendez vos mains meurtries
Semez l'amour et puis donnez la vie
Enfants de tous pays et de toutes couleurs
Vous avez dans le cœur notre bonheur

1. C'est dans vos mains que demain notre terre
Sera confiée pour sortir de notre nuit
Et notre espoir de revoir la lumière
Est dans vos yeux qui s'éveillent à la vie
Séchez vos larmes, jetez vos armes
Faites du monde un paradis

{Refrain}

2. Il faut penser au passé de nos pères
Et aux promesses qu'ils n'ont jamais tenues
La vérité c'est d'aimer sans frontières
Et de donner chaque jour un peu plus
Car la sagesse, et la richesse
N'ont qu'une adresse : le paradis

{Refrain}

3. Et puis le jour où l'amour sur la terre
Deviendra roi, vous pourrez vous reposez
Lorsque la joie couvrira nos prières
Vous aurez droit à votre éternité
Et tous les rires de votre empire
Feront du monde un paradis
Les filles de mon pays


Olympia (1995)


Ah qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai

Dans leur yeux brille le soleil des soirs d'été
La mer y joue avec le siel et les fait rêver
Dès qu'elles ont seize ans, le moindre tourment
Le moindre bonheur fait battre leurs cœurs

Ah qu'elles sont jolies les filles do mon pays
Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai

Quand un garçon leur la cour il sait déjà
Qu'il n'aura rien de leur amour la première fois
Il doit s'engager, it doit mériter
la main qu'il retient déjà dans sa main

Car elles sont les filles, les filles do mon pays
Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai
L'honneur de la famille les filles de mon pays
Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai

Celui qui sait se faire aimer sera heureux
Elles n'ont rien à refuser à leurs amoureux
Oui mais pour cela il faut voir papa
Il faut voir maman une bague au doigt

Ah qu'elles sont jolies les filles do mon pays
Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai Lai


Poromponpero (Olympia 1995)


Adieu mon pays


LE JOUR DU PÈRE: une compréhension orale basée sur une chanson de Lorie

 S'amuser pour apprendre

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada